mardi 16 février 2021

Mises à jour pour les 3 applications toponymiques de GéoPraTIC


Les trois applications toponymiques de GéoPraTIC viennent d'être mises à jour. Les modifications concernent principalement l'interface des applications. Odonymes du Québec, Odonymie - ville de Québec et DC-TOPO (Découvrons nos toponymes) affichent désormais une image similaire. Sans être rigoureusement identiques, les 3 applications proposent une interface homogène où la fiche synthèse du toponyme s'affiche dans un bandeau juxtaposé à la carte géographique qui, s'il y a lieu, donne accès à la fiche complète du toponyme par un hyperlien.

Pour les 2 applications odonymiques, le changement concerne également l'architecture de la solution informatique. Au lieu de reposer sur la technique du géocodage inversé, la recherche de l'odonyme se fait maintenant par une requête spatiale d'intersection entre les coordonnées du point cliqué sur la carte et une couche des voies de communication terrestres à savoir la couche des routes d'Adresse Québec.

L'harmonisation de l'interface a été réalisée en utilisant l'architecture logicielle W3.CSS mise de l'avant par l'équipe de w3Schools.com


vendredi 5 février 2021

Petite histoire d'une mise à jour pour (CRAQ)


La nouvelle version  de  CRAQ (Consultation du répertoire des arbres de la ville de Québec) comporte quelques nouveautés intéressantes.

La principale modification est le remplacement de l'infobulle de type infoWindow par un panneau latéral affichant plus d'information sur l'arbre sélectionné et surtout, un panorama de type Street View pointant l'objet de la sélection.

Les lignes ci-dessous décrivent la chronologie de ma démarche. Pour y arriver je devais pouvoir localiser la caméra de Street View qui circule sur la voie publique à proximité de l'arbre sélectionné et calculer un azimut pour orienter la caméra sur cet arbre.

Ma première tentative utilisant différentes équations géométriques trouvées sur le web a échoué. J'ai obtenu un résultat satisfaisant en utilisant une approche basée uniquement sur les fonctions offertes par l'API de Google Maps. Le traitement consistait en une itération qui calcule une série de distances pour des points équidistants de 1 mètre sur les segments qui composent la géométrie des rues à proximité de l'arbre. L'élément retenu pour la localisation de la camera était le point dont la distance est la plus courte par rapport à la localisation de l'arbre. L'azimut était calculé à partir de ces 2 points. Bien que satisfaisant, ce résultat me laissait sur ma faim car je ne connaissais pas la position exacte du panorama Street View.

Mes recherches (que j'aurais dû faire en premier) m'ont amené à la découverte d'un service fort bien documenté, accompagnant l'objet panorama Street View, qui nous retourne la position du panorama par rapport à une localisation dans un rayon spécifié lors de la requête.

En 5 minutes tout était en place et mon travail acharné n'aura servi qu'à me "divertir" et à me rappeler que quelques minutes d'analyse auraient pu m'éviter tout cela.

Parmi les autres nouveautés, il y a l'ajout des éléments d'information Type de lieu et localisation sur les arbres sélectionnés et un changement de couleur de la pastille qui passe du rouge au jaune, pour les arbres qui ont fait l'objet d'une consultation. Les données ont également fait l'objet d'une mise à jour.


jeudi 14 janvier 2021

Corrections mineures à CRAQ

 


De petites corrections ont été apportées à l'interface de CRAQ :

  1. Le message d'attente de téléchargement des données a été recentré sur la carte affichée ;
  2. Une aide contextuelle a été ajoutée aux symboles utilisés pour l'affichage du filtre de CRAQ ;
  3. Le lien Aide et information a été déplacé dans le menu du filtre.
Consultation du répertoire des arbres de la ville de Québec (CRAQ) permet de parcourir géographiquement le répertoire des arbres de la ville de Québec en appliquant des critères de recherche portant sur l'un ou l'autre des champs de la base de données.

vendredi 1 janvier 2021

Changements à l'interface de DC-TOPO


L'application Découvrons nos toponymes (DC-TOPO) qui présente une carte des noms de lieux du Québec regroupés en neuf thèmes, incluant les noms traditionnels autochtones, vient d'être mise à jour.

Cette mise à jour concerne principalement l'interface utilisateur. L'application affiche maintenant une cartographie aux tons de gris lorsque le niveau d'agrandissement de la carte ne permet pas d'afficher un des thèmes de DC-TOPO. Cet affichage tranche avec les tons utilisés pour les cartes toponymiques thématiques rendant la distinction entre les 2 modes plus évidente.

Par ailleurs, le nombre de niveaux de zoom différents associés aux thèmes toponymiques a été réduit ce qui facilite la navigation entre les thèmes. On peut ainsi passer d'un thème à l'autre sans avoir à changer le niveau d'agrandissement de la carte.

Enfin, les données de l'application ont été mises à jour. Les données transférées sont datées du 11 décembre 2020.

dimanche 27 décembre 2020

RandoParc+ corrigé maintenant en ligne

RandoParc+ affiche les tracés des sentiers des parcs, réserves fauniques et autres établissements de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). L’application produit sur demande, des fichiers au format GPX ou KML.

La version corrigée de RandoParc+ est maintenant en ligne. Cette version est basée sur une révision de la structure de la base de données pour la rendre plus conforme au contenu des données publiées par la Sépaq sur Données Québec. (Il faut préciser que la documentation accompagnant ces données est plutôt succinte !)

Avec cette nouvelle version, tous les usages et toutes les identifications associés à un segment du tracé sont pris en compte. De plus, l'application n'utilise plus directement les fichiers GeoJson diffusés par Données Québec mais plutôt une base de données MySQL dans laquelle les données extraites des fichiers GeoJson ont été réorganisées dans un modèle relationnel plus facile à exploiter.

L'exemple ci-dessous illustre cette réorganisation. Le tracé utilisé par le sentier "51" est le même que celui utilisé par le sentier "52" qui est plus long et emprunte le trajet du sentier "51".


L'interface de l'application a été également modifiée pour tenir compte de ces modifications :

  1. Comme les tracés peuvent servir à différents usages, l'utilisation de couleurs pour symboliser les types de tracés n'est plus utilisée.
  2. La possibilité de créer des trajets manuels devant palier aux lacunes de la 1e version a été supprimée.
Plus d'information sur RandoParc+ dans le fichier d'aide de l'application.

jeudi 24 décembre 2020

RandoParc+

Comme suite à la découverte d'une importante lacune à l'application dans la gestion des données, une nouvelle version de l'application sera déployée en janvier 2021. En gros, l'application ne tient compte que de l'utilisation principale des sentiers et ne gère qu'une seule identification alors que les segments composant les sentiers peuvent comporter jusqu'à 4 utilisations  et 12 utilisations concurrentes.

vendredi 18 décembre 2020

Du nouveau pour RandoParc+




RandoParc+ bénéficie d'une mise à jour importante à son interface, du moins en ce qui concerne les efforts consentis pour y parvenir !

La première modification est l'ajout de bulles d'aide explicites qui guident l'utilisateur lors de sa première session avec l'application. Cet ajout m'a permis de me frotter au canvas et au dessin de formes qu'il est maintenant possible de faire avec le HTML5. Au premier abord, cela m'a semblé facile, les exemples sont nombreux sur le web mais afficher mon dessin sur une carte Google s'est révélé un défi.

Une autre modification concerne l'accès à la création d'un trajet personnalisé. La liste déroulante des trajets affiche maintenant explicitement l'option Personnalisé : Zoomez et cliquez sur les segments à la fin de la liste des sentiers. Cette option était possible, de manière implicite, en laissant la liste des sentiers sans sélection dans la version précédente.

Finalement l'aide qui pointait sur un document Google doc a été remplacée par un fichier HTML améliorant du coup sa lisibilité notamment sur les appareils mobiles.

La prochaine étape, mettre à jour les données à partir des nouveau fichiers déposés sur Données-Québec.